Actualités

Un franc succès pour la première formation en technologie blockchain

Les étudiants de la toute première cohorte du microprogramme en technologie blockchain ont complété leur formation le 9 novembre. Ce sont près de 40 étudiants qui se sont inscrits à cette formation qui a débuté en janvier dernier. Le microgramme est composé d’un tronc commun de 60 heures sur l’architecture de la blockchain et, selon leurs champs d’expertise, les participants pouvaient choisir le parcours « Gestionnaire » de 30 heures ou « Programmation » de 90 heures. Le groupe était composé de professionnels issus de différents domaines en provenance de partout au Québec. « Nous avons été agréablement surpris de l’intérêt envers la formation et de la qualité du projet final. Devant cet engouement, nous venons de déposer une nouvelle demande de financement pour deux cohortes, dont une qui débuterait en mars prochain », explique avec enthousiasme Jean-François Léveillé, directeur de la formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Shawinigan.

Une cryptomonnaie propre à la ville de Shawinigan?

Pour terminer leur formation, les étudiants du parcours en Gestion devaient créer un projet viable utilisant la technologie blockchain. Ils ont opté pour la création d’une cryptomonnaie propre à la ville de Shawinigan, le Shawitoshi (contraction de Shawinigan et de Satoshi Nakamoto, le développeur présumé du Bitcoin). Ils ont eu l’occasion de présenter leur projet au DigiHub devant plusieurs intervenants, dont le maire de Shawinigan, M. Michel Angers, qui a bien aimé l’idée.

« Au DigiHub, nous croyons à la blockchain et aux cryptomonnaies depuis plusieurs années. Cette technologie de rupture est un incontournable, nous devons sensibiliser et former nos entreprises pour qu’elles puissent garder une avance stratégique et innover dans une société en pleine mutation » souligne M. Philippe Nadeau, le directeur général du DigiHub. C’est une tendance qui s’installe dans certains pays comme le Salvador, ou de grandes villes comme Miami et New York. Plus près de nous, la municipalité de Charlevoix a lancé dans les derniers jours sa propre monnaie, le chouenne. L’objectif est de favoriser l’achat local et d’attirer les utilisateurs de cryptomonnaies qui sont de plus en plus nombreux à venir dépenser en région.

Sur la photo : M. Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, Mme Kathleen Nadeau, enseignante et les étudiants Anthony Cloutier, Alexandre Leroux, Frédéric Saint-Laurent et Guillaume Potvin.

Sur la photo : M. Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, Mme Kathleen Nadeau, enseignante et les étudiants Anthony Cloutier, Alexandre Leroux, Frédéric Saint-Laurent et Guillaume Potvin.