Actualités

Le PACTE des étudiants et des enseignants du Cégep de Shawinigan pour l’amélioration du français

Grâce à la contribution financière de l’OQLF

Le Collège Shawinigan est fier d’avoir mis sur pied le PACTE (Programme d’amélioration des compétences textuelles et d’écriture) afin d’améliorer et de renforcer la qualité du français chez les étudiants. Ce projet est rendu possible dans le cadre du programme d’aide financière Le français, au cœur de nos ambitions de l’Office québécois de la langue française (OQLF), qui a accordé au Collège un montant s’élevant à 196 147 $ sur trois ans.

Le PACTE poursuit trois objectifs. Tout d’abord, il vise à promouvoir la langue française afin que les élèves et les enseignants liés à un domaine soient davantage sensibilisés à l’importance de la qualité de la langue au travail et qu’ils en soient de meilleurs ambassadeurs. Le PACTE souhaite également renforcer les compétences en français afin que les étudiants améliorent leur maîtrise de l’écrit et que les enseignants s’habilitent à soutenir l’apprentissage du français écrit dans leur domaine. Finalement, le projet favorisera l’intégration linguistique chez les élèves en provenance de l’étranger pour qu’ils soient soutenus dès leur arrivée au Collège en prévision de leur intégration en milieu de travail.

« Le Collège Shawinigan, explique Mme Lucie Hamel, directrice des études, se veut une institution qui se démarque par la compétence et l’engagement de son personnel mais, aussi, qui anticipe les besoins de ses étudiants, de son personnel et de son milieu. Ce projet, qui vise à former des finissants davantage sensibilisés à l’importance de la qualité de leurs écrits professionnels, ne peut rejoindre de meilleure façon la vision du Collège. »

Deux programmes d’études bénéficient du PACTE cette année : Techniques de bureautique : Microédition et hypermédia de même que Techniques d’éducation à l’enfance. Puis, deux programmes d’études supplémentaires se joindront au projet dès l’automne prochain.

Les approches du PACTE sont conçues pour répondre de manière adaptée aux besoins des étudiants et des enseignants. Ainsi, des ateliers en petits groupes sont proposés aux étudiants, qui jouissent également d’un accompagnement individualisé et d’un accès privilégié au Centre d’aide en français. Des ateliers sur mesure sont offerts aux enseignants afin de les soutenir dans l’enseignement et dans l’évaluation du français auprès des étudiants.

Mme Marie-Claude Gélinas, enseignante en français et instigatrice du PACTE, croit en l’importance du projet : « Nous sommes convaincus que le PACTE permettra aux étudiants et aux enseignants touchés de développer davantage leurs compétences langagières, ce qui amènera une certaine expertise en lien avec la maîtrise du français dans leur domaine. Nous souhaitons que nos étudiants, qui auront notamment à communiquer et à produire des écrits professionnels lorsqu’ils seront en emploi, développent de bonnes habitudes d’écriture, un réel souci de la langue et soient mieux outillés pour répondre aux exigences du marché du travail. En ce sens, nous souhaitons qu’ils se démarquent des finissants d’ailleurs. C’est pour soutenir des enseignants déjà soucieux de la qualité de la formation offerte que Véronique Boisvert (aussi pilote du projet) et moi les accompagnerons dans l’atteinte de cet objectif. »

« J’aime l’ambiance des ateliers de groupe du PACTE, affirme Maude Veillette, étudiante en Techniques d’éducation à l’enfance. On m’a donné des conseils qui m’aident à faire moins de fautes dans mes textes. Je sens que je serai mieux préparée à relever les défis quotidiens liés à la communication avec les parents. »

Afin d’assurer la pérennité du PACTE, une trousse contenant du matériel pédagogique développé au cours du projet sera bâtie, permettant ainsi le transfert de connaissances et d’expertise. Ainsi, les cohortes ultérieures pourront tirer profit des mesures mises en place, et le projet pourrait être déployé dans d’autres programmes du Collège au cours des prochaines années.

Le Collège tient à remercier l’OQLF pour son importante contribution financière qui assure la réalisation du PACTE ainsi que tous les enseignants en Techniques d’éducation à l’enfance et en Microédition et hypermédia pour leur précieuse collaboration.

Sur la photo, dans l’ordre habituel : Josée Blais, responsable du projet en Microédition et hypermédia, Jérémy Garceau, étudiant en Microédition et hypermédia, Véronique Boisvert, enseignante en français et responsable du PACTE, Maude Veillette, étudiante en Techniques d’éducation à l’enfance, Claude Voyer, responsable du projet en Techniques d’éducation à l’enfance, ainsi que Lucie Hamel, directrice des études. Absente sur la photo : Marie-Claude Gélinas, enseignante en français et responsable du PACTE.