fbpx

Actualités

2e Colloque intercollégial SPU : Une journée de formation sans égale dans le réseau collégial

Pour une deuxième année consécutive, le Cégep de Shawinigan était l’hôte du Colloque intercollégial des étudiants en Soins préhospitaliers d’urgence, où étaient rassemblés près de 100 étudiants et professionnels du domaine préhospitalier le samedi 25 janvier dernier.

« Les techniques évoluent rapidement et comme paramédics, nous allons être appelés à travailler partout en province. C’est pour cette raison que nous avons pensé organiser cette journée, raconte Amalie Paré-Lambert, étudiante en 3e année et instigatrice du projet. En réunissant des étudiants de partout pour entendre des conférences sur des sujets très pointus et en testant nos compétences dans des compétitions, on se forme en tissant des liens! »

En début de journée, trois conférenciers ont su capter l’intérêt des participants en partageant leurs connaissances et leurs expériences. Entre autres, Marc-Antoine Doré, coordonnateur du chapitre Québec chez International Trauma Life Support et spécialisé dans la gestion préhospitalière des patients avec des blessures cervicales, s’est entretenu avec les étudiants présents au sujet de la traumatologie. Jessica Harrison, paramédic et agente de planification, de programmation et de recherche aux services préhospitaliers d’urgence au CIUSSS de la Capitale-Nationale, a quant à elle parlé de TopMu, un site Internet dédié au transfert optimisé des publications en médecine d’urgence, où tous les spécialistes des soins d’urgence y trouvent leur compte. Plusieurs exposants étaient d’ailleurs présents afin de présenter des initiatives intéressantes dans le domaine.

En après-midi, les étudiants ont pu mettre leurs connaissances à l’épreuve, en équipe intercollégiale, dans la résolution de neuf cas. On y retrouvait notamment des stations sur la préparation et l’administration de médicaments en énumérant les critères d’inclusion et d’exclusion. L’immobilisation d’une personne sur une planche dorsale le plus rapidement et le mieux possible faisait également partie des épreuves.

Fières du succès de leur événement, les organisatrices Amalie Paré-Lambert et Karine Gariépy ont pu compter sur le support de leurs collègues de classe, du département de SPU et de la conseillère pédagogique en entrepreneuriat. Ce projet fut pour elles une expérience de gestion et d’organisation sans précédent, qu’elles ont su mener à terme avec détermination et persévérance.

Les étudiants en Soins préhospitaliers d’urgence ont pu mettre leurs compétences à l’épreuve lors des compétitions de l’après-midi.